Humanisme rosicrucien

En application de leur philosophie, les Rosicruciens s’emploient à être des humanistes éclairés.

À cet effet, ils s’évertuent à :

– Considérer l’humanité entière comme une seule et même famille d’âmes, liées par une origine et une destinée communes.


– Cultiver la bienveillance entre tous les individus, sans distinction de race, d’ethnie, de nationalité, de classe sociale, de religion ou de tout autre élément apparemment distinctif.


– Soutenir les actions et les projets qui rapprochent les hommes et les rendent solidaires.


– Privilégier l’intérêt général aux intérêts particuliers, et oeuvrer au service du bien commun.


– Mettre autant que possible la politique, l’économie, la technologie, la science, et d’une manière générale tous les domaines de la société, au service de l’homme.


– Accorder autant d’importance aux devoirs qui leur incombent à l’égard d’autrui qu’aux droits légitimes qu’ils revendiquent pour eux-mêmes.


– Ne pas céder à la calomnie, à la médisance ou à la critique négative.


– Faire du bonheur des autres une condition essentielle à leur propre bonheur.


– Entretenir l’idée que tout individu peut se transcender et exprimer le meilleur de lui-même dans ses relations avec autrui.


– Oeuvrer à leur perfectionnement personnel, afin d’être une bonne compagnie pour les autres et de contribuer à l’amélioration de la société.